Amélioration des résultats des casinos en France grâce a un changement d'image et stratégieMalmenés par l’arrivée des casinos en ligne et la crise de la fin des années 2000, les casinos en ligne français renouent progressivement avec la croissance depuis 2015. Mais cette reprise reste plutôt timide, avec un produit brut des jeux (PDJ) qui ne progresse en moyenne que d’un peu plus de 2% par an depuis 3 ans. Atteignant 2,292 milliards € sur l’ensemble des 200 casinos français en 2017, ce PBJ ne chasse toutefois pas vraiment toutes les inquiétudes des promoteurs de ces établissements qui, au cours des dernières années, ont dû revoir sérieusement leur modèle commercial.

Une nouvelle image

Pour faire face à la crise et à la baisse drastique de leur taux de fréquentation, les casinos français ont dû mettre en avant une nouvelle image d’eux. En effet, considérés jusque-là comme des espaces assez stricts et quelque peu secrets, les établissements de jeux d’argent étaient un peu la chasse gardée d’une certaine catégorie de personnes. Mais depuis la crise, les choses ont beaucoup changé. Beaucoup moins discrets, les casinos français se mettent désormais beaucoup plus en évidence. Leur stratégie commerciale est beaucoup plus « ouverte » au public, et cela se ressent jusque dans leur look. Fini le classique tapis rouge et le style rococo. Place désormais à de la déco plus sobre et plus moderne.

Attirer de nouveaux profils de joueurs

Renouer avec la rentabilité passe aussi nécessairement par l’attrait de nouveaux clients. Face à l’érosion du pouvoir d’achat engendré par la crise, il est en effet impératif pour les établissements de jeu, de pouvoir compter sur une clientèle plus large, quitte à devenir des lieux de loisirs plus conviviaux. C’est ce à quoi se sont attelés beaucoup de casinos français au cours des dernières années. Cela passe notamment par la diversification de leur offre de jeux de base, afin de proposer des jeux plus modernes (comme les roulettes électroniques par exemple) et accessibles à des budgets plus modestes. Mais cela passe aussi par certains choix stratégiques destinés à attirer une clientèle plus jeune, notamment pendant l’été. Pour cela, les établissements casinotiers n’hésitent pas à se rendre plus facilement accessibles pour cette nouvelle cible en se positionnant intelligemment sur leurs parcours ludiques.

Des efforts certes, mais pas encore suffisants

S’il faut saluer les efforts consentis par les promoteurs des casinos français pour faire face aux difficultés qu’ils traversent depuis quelques années, il faut malheureusement reconnaître que cela reste insuffisant. En effet, comme l’a récemment rappelé le Président du Syndicat des Casinos de France, Jean-François Cot, plus de 40% des 200 casinos présents sur le territoire français ont connu une baisse de leur PBJ pour l’exercice écoulée. Les résultats globaux positifs enregistrés sont en fait principalement dus aux très bons chiffres réalisés par les géants du secteur qui ont consenti d’importants investissements pour atteindre leurs objectifs. Le secteur reste donc assez fragile et l’on n’est pas vraiment à l’abri d’une rechute…

Jouez ici !